2 rue Auguste Donna, 38200 Vienne. Tel: 04 74 53 76 50.
Parking gratuit du Lundi au Vendredi de 6h30 à 11h30.

Réalisation des prélèvements

RÉALISATION DES PRÉLÈVEMENTS (Réalisation des prélèvements)

RÉALISATION DES PRÉLÈVEMENTS BACTÉRIOLOGIQUES (Prélèvements bactériologiques)

Pour les prélèvements réalisés par les patients, voir la rubrique Préconisations pour les prélèvements réalisés par le patient

1.1      Habilitations pour la réalisation des prélèvements

Le tableau suivant défini les habilitations pour les différents types de prélèvement

Préleveur

Prélèvement

Technicien Infirmier Pharmacien biologiste
Prélèvement veineux et capillaires au laboratoire * * *
Prélèvements veineux et capillaires à domicile, en clinique… ** * *
Épreuves avec injection *
Prélèvements bactériologiques et mycologiques *non invasifs *

** Technicien disposant de l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU)

1.2      Prélèvements sanguins veineux

1.2.1      Matériel

Avant de prélever le patient il est nécessaire de vérifier la propreté de la salle de prélèvement et la disponibilité du matériel nécessaire :

 

  • aiguilles stériles à usage unique et porte aiguille avec éjection automatique
  • épicrâniennes pour prélèvements difficiles et porte aiguille
  • tubes à prélèvement sous vide
  • dispositif pour hémocultures
  • Gants, solution hydro-alcoolique
  • garrot
  • coton et antiseptique
  • pansements
  • containers réglementaires pour les DASRI
  • Poubelle pour usage ménager

 

Pour les prélèvements à domicile, les préleveurs disposent de boites de prélèvement conformes à la réglementation et portant le logo « UN 3373 ».

Le laboratoire laisse le matériel à la disposition des établissements de soins dans des locaux appropriés.

 

1.2.2      Déroulement du prélèvement sanguin veineux au laboratoire

  • Prendre le dossier du patient après enregistrement.
  • Appeler clairement le patient et vérifier son identité (nom de naissance et date de naissance en cas de groupe sanguin).
  • Installer le patient.
  • à domicile, vérifier la concordance entre l’identité du patient et les étiquettes présentées.
  • Vérifier la conformité des documents (ordonnance, fiche de prélèvement, étiquettes).
  • Vérifier le jeûne, les renseignements indispensables à l’interprétation des résultats
  • Sélectionner les tubes.
  • Se laver et désinfecter les mains, mettre des gants si nécessaire. La désinfection au gel hydro-alcoolique nécessite un lavage au savon toutes les 4 applications de gel.
  • Ponction : au pli du coude, faire une désinfection du point de ponction par un coton imbibé de désinfectant. La désinfection doit commencer au point de ponction et faire un mouvement circulaire en s’éloignant du centre. Mettre un garrot si nécessaire (sur les vêtements), ne pas trop serrer. Faire serrer le poing. Décapuchonner l’aiguille devant le patient et ponctionner.
  • Recueil de l’échantillon sanguin : respecter l’Ordre de prélèvement (voir 5.1.1 l’ordre des tubes p 19). Introduire le premier tube dans le porte-aiguille, enlever le garrot et faire desserrer le poing. Retirer le tube sans à-coups et procéder de la même manière avec les autres tubes.
  • Volumes requis : le tube citraté doit être rempli jusqu’au trait de jauge. Pour les autres tubes, 2ml de sang suffisent en général pour réaliser les analyses dans de bonnes conditions. En cas de difficulté, privilégier les tubes citratés et secs.
  • Poser le coton sec sur le point de ponction sans appuyer, retirer l’aiguille puis appuyer sur le coton fortement.
  • Élimination de l’aiguille : elle est immédiate et s’effectue devant le patient, dans le container pour objets piquants. Le recapuchonnage de l’aiguille est formellement interdit (prévention des AES).
  • Prévention des hématomes : le patient doit appuyer fortement sur le coton pendant 5 min, le bras tendu. Vérifier que l’hémostase est complète et coller un pansement.
  • Homogénéisation des échantillons  par retournements lents.
  • Identification des échantillons : collage des étiquettes devant le patient après le prélèvement. Faire attention lors des prélèvements à domicile de coller les étiquettes du bon patient (identitovigilance).
  • Facteurs pouvant nuire à la qualité de l’acte :

o      stase sanguine : le garrot doit rester en place moins de 1 min (hémolyse, activation de la coagulation),

o      non-respect de l’ordre des tubes : activation de la coagulation si prélèvement du tube sec (jaune) avant le citrate (bleu), contamination par le potassium du tube EDTA (violet) s’il y a prélèvement avant le tube hépariné (vert) …,

o      non-respect du rapport volume anticoagulant/volume de sang (tube citraté),

o      hémolyse : garrot trop serré, trop longtemps, agitation trop forte des tubes.

 

  • Déposer les prélèvements en technique sur les portoirs dédiés (respecter les horaires pour les tubes secs)

Références documentaires :

PRE-PRE-PR-014 : Procédure des prélèvements

1.3      Prélèvements bactériologiques

Prélèvement Renseignements cliniques Conditions initiales Matériels et prélèvements Conservation
Urines (ECBU : Examen   cytobactériologique des urines) Remplir la fiche de renseignements cliniques Recueil des urines en dehors de toute antibiothérapie (fenêtre thérapeutique d’au moins 5 jours)Recueil sur les premières urines du matin, 3j de suite si recherche de BK –            Commencer à uriner dans la cuvette des WC puis uriner dans directement dans le flacon stérile et terminer dans la cuvette des WC.-            Fermer immédiatement sans toucher l’intérieur du flacon et du bouchon.Indiquer l’identité si cela n’a pas été fait par le laboratoire. Apporter en moins d’une heure au laboratoire(ou conserver à 4°C)
Urines chez un patient handicapé ou incontinent Remplir la fiche de renseignements cliniques Fenêtre thérapeutique d’au moins 5j.Recueil sur les premières urines du matin, 3j de suite si recherche de BK Le recueil par sondage à l’aide d’une sonde de petit calibre est utilisable si le recueil lors de la miction est impossible. Un collecteur pelvien sera préféré chez l’homme. Le préciser avec les renseignements cliniques. 2-8°C
Urines chez un patient sondé à demeure Remplir la fiche de renseignements cliniques Fenêtre thérapeutique d’au moins 5j.Recueil sur les premières urines du matin, 3j de suite si recherche de BK –            Clamper la tubulure du collecteur sous le site spécifique de prélèvement avec la pince protégée d’une compresse pendant 20-30 min-            Mettre des gants et désinfecter le site-            Prélever avec une seringue stérile-            Déclamper la sonde et s’assurer de l’écoulement de l’urine 2-8°C
Urines si urétérostomie Remplir la fiche de renseignements cliniques Fenêtre thérapeutique d’au moins 5j.Recueil sur les premières urines du matin, 3j de suite si recherche de BK Après nettoyage soigneux de la stomie, mettre en place un collecteur stérile 2-8°C
Urines de 24hHelicobacter pylori Remplir la fiche de renseignements cliniques Au lever rejeter la totalité dans les toilettes Pendant 24hRecueillir à chaque miction la totalité des urines dans le flacon jusqu’au lendemain matin même heure compriseSi le flacon n’est pas assez grand, continuer dans une bouteille d’eau minérale. Apporter rapidement au laboratoire
Urines – COMPTE D’ADDIS Remplir la fiche de renseignements cliniques.Noter l’heure sur le flacon fourni par le laboratoire avec vos nom et prénom 3h avant le lever :-             vider complètement la vessie dans les toilettes,-             boire un grand verre d’eau,-             se recoucher et rester allongé, au repos et à jeun pendant 3h Après 3h :Uriner à fond en recueillant la totalité des urines dans le flacon (où le nom, prénom et l’heure doivent être notés.)Les préconisations sont rappelées sur l’étiquette du flacon délivré par le laboratoire. Apporter rapidement au laboratoire
1er jet d’urineCHLAMYDIAet MYCOPLASME Remplir la fiche de renseignements cliniques. Pour les femmes : pas de recueil durant les règles-             Ne pas faire de toilettes intime avant le recueil-             Ne pas avoir uriné dans les 2h précédant le recueil –             Recueillir dans le flacon stérile fourni par le laboratoire 10 ml environ (soit 1/3 du flacon) du PREMIER JET des urines.-             Uriner ensuite dans les toilettes-             Bien refermer le flacon sans toucher l’intérieur ni le bouchon 

Noter nom et prénom si cela n’a pas été fait par le laboratoire

Apporter rapidement au laboratoire
Prélèvement de liquide de ponction, articulaire, pleural Renseignements cliniques Pot stérile bouchon rougeTube citraté bleu pour cytologie 6h à 15-25°C
Hémocultures Remplir la fiche de renseignements cliniques. Indiquer la température Prélever lors d’un pic fébrile (sauf suspicion endocardite). Remplir au maximum le flacon, toujours avant d’éventuels autres tubes. Enlever les capsules de protection des flacons et désinfecter la surface des bouchons (au moins 1 mn de contact). Réaliser une asepsie rigoureuse de la peau. Effectuer une ponction veineuse avec un système à ailette sans toucher la peau et remplir le flacon (minimum 3ml) Transmettre le plus rapidement possible à 15-35°C
Prélèvement de collections fermées Remplir la fiche de renseignements cliniques Fenêtre thérapeutique d’au moins 5j. –             Frotter les sécrétions purulentes avec un écouvillon-             Aspirer le pus avec une seringue en faisant le moins de bulles possible et transmettre la seringue Transmettre le plus rapidement possible à15-25°C
Prélèvement de cheveux pour recherche de dermatophytes Remplir la fiche de renseignements cliniques à distance de tout traitement antifungique Prélever les cheveux cassés avec une pince à épiler et les squames et croutes par grattage dans un boite de Pétri stérile 24h à 15-25°C
Prélèvement d’ongles pour recherche de dermatophytes Remplir la fiche de renseignements cliniques à distance de tout traitement antifungique Désinfecter l’ongle à la Biseptine®, prélever dans une boite de Pétri avec une curette la tablette interne de l’ongle le plus près possible de la séparation ongle sain/ongle malade. 24h à 15-25°C
Prélèvement de peau pour recherche de dermatophytes Remplir la fiche de renseignements cliniques à distance de tout traitement antifungique Racler fortement les squames à la périphérie des lésions à l’aide d’une raclette 24h à 15-25°C
Prélèvement de lésions cutanées externes pour bactériologie Remplir la fiche de renseignements cliniques Fenêtre thérapeutique d’au moins 5j. Gratter les squames avec une curette dans une boite de Pétri.Si lésions suintantes, recueillir avec un écouvillon. 6h à 15-25°C
Prélèvement oculaire Remplir la fiche de renseignements cliniques Fenêtre thérapeutique d’au moins 5j.Pas de toilette locale ni maquillage Prélever au niveau de la conjonctive et d’éventuelles sécrétions (angle interne de l’œil) avec un écouvillon.Prendre un écouvillon supplémentaire si recherche de Chlamydiae.Prélever des cils et sourcils si recherche de démodécies. Transmettre le plus rapidement possible15-25°C
Prélèvement oreille Remplir la fiche de renseignements cliniques Fenêtre thérapeutique d’au moins 5j. Éliminer les débris et croutes présents dans le conduit externe avec un écouvillon humidifié avec de l’eau stérile et effectuer le prélèvement avec un 2eme écouvillon humide. 15-25°C
Prélèvement de nez Remplir la fiche de renseignements cliniques Fenêtre thérapeutique d’au moins 5j. Frotter le 1/3 inférieur des narines avec un écouvillon éventuellement humidifié 15-25°C
Prélèvement nasopharyngé pour recherche de coqueluche Prélever dans les 3 premières semaines de la maladie et avant toute antibiothérapie (ou moins de 4 jours après le début du traitement). Prélever un écouvillon par narine en l’introduisant le plus loin possible en suivant la paroi nasale supérieure. Écouvillons floqués sans métal ni coton et milieu de transport indispensables.Voir vidéo sur www.pasteur.fr/pasteur/film_cnr/prelev.swf Voir laboratoire
Prélèvement de gorge, langue Remplir la fiche de renseignements cliniques, en particulier rash cutané, couleur de la langue, immunodépression. Fenêtre thérapeutique d’au moins 5j. Utiliser un abaisse-langue pour éviter le contact salivaire et frotter les amygdales, les piliers du voile du palais et la paroi postérieure du pharynx. Prélever les éventuelles membranes ou ulcérationsPour les prélèvements de bouche, prélever à la base de la langue, au niveau du palais et de la face interne des joues. 6h à 15-25°C
Prélèvement vaginal ou urétral Remplir la fiche de renseignements cliniques Ne pas uriner dans l’heure précédenteFenêtre thérapeutique d’au moins 5j. Femme : prélever deux écouvillons au niveau du cul de sac et des parois (dont un sera à casser dans un tube de sérum physiologique après étalement sur lame) et un écouvillon au niveau du col.Homme : introduire de 2-3 cm dans l’urètre et ressortir par rotation (écouvillon fin bouchon jaune). Si écoulement, prélever le pus au niveau du méat urinaire.Pour les chlamydiae, écouvillon spécial PCR (rose=femme, bleu=homme). Nettoyer l’endocol avec le gris écouvillon puis faire 5 rotations dans le même sens dans le canal cervical et retirer l’écouvillon sans toucher les muqueuses. Remettre l’écouvillon dans son étui.HPV : Écouvillon et brosse à décharger dans le milieu de transport approprié. Femme : prélever au niveau de l’endocol en effectuant quelques rotations. Homme : prélever dans l’urètre ou d’éventuelles lésions ano-génitales. 2H à 15-25°C 

 

 

 

24h à 15-25°C

 

 

 

 

 

24h à 15-25°C

 

Recherche herpès Remplir la fiche de renseignements cliniques Homme : ne pas uriner dans l’heure précédente Écouvillon sans métal ni coton, milieu de transport (M4RT) : Écouvillonner les lésions/vésicules visibles, casser l’écouvillon dans le milieu de transport associé 15j à 15-25°C
Expectorations Ou sécrétions broncho-pulmonaires (le matin au lever) Remplir la fiche de renseignements cliniques –             Si possible recueillir le premier « crachat » dès le lever-             Éviter la présence de salive qui dilue et contamine le prélèvement-             Avant toute antibiothérapie ou arrêt de plus de 5j.-             En cas de recherche de BK, répéter le prélèvement pendant 3j –             Rincer la bouche et les dents avec de l’eau-             Faire un effort de toux et recueillir les expectorations dans le flacon stérile fourni par le laboratoireLa présence de salive entraînera un refus de prélèvement. Apporter immédiatement au laboratoire
COPROLOGIE ET PARSITOLOGIE DES SELLESRecherche de Clostridium difficiles et de ses toxines,Adénovirus, Rotavirus Remplir la fiche de renseignements cliniques –             À effectuer si possible lors des épisodes diarrhéiques, 3 fois de suite pour la parasitologie (selon prescription)-             En cas de recherche de formes végétatives d’amibes, le recueil ne peut se faire qu’au laboratoire (analyse immédiate)-             Régime pauvre en résidus et pas de traitement intestinal pendant au moins 3j (huiles, charbon, sels de Baryum ou Magnésium), ni de traitement antibiotiques (durant 5j) –             Recueillir les selles directement dans le pot stérile en évitant des les contaminer avec les urines (récipient fourni au laboratoire-             Cas de prélèvement de couches de bébés : dès l’émission des selles, racler le maximum de matières fécales et les mettre dans le pot. Si les selles sont trop liquides apporter les couches au laboratoire.Si plusieurs recueils demandés, merci de les apporter chaque jour. Apporter au laboratoire le plus rapidement possible
SPERMOGRAMMESPERCYTOGRAMMESPERMOCULTURE Remplir la fiche de renseignements cliniques –             Respecter une abstinence de 3j à 5j et hyperhydratation les jours précédents le prélèvement-             Pas de traitement antibiotique si spermoculture-             Uriner au préalable –             Lavage soigneux au savon des mains puis de la verge après décalottage-             Bien rincer et sécher-             Désinfecter, ne pas rincer-             Laisser sécher

–             Recueillir la totalité de l’éjaculat obtenu par masturbation directement dans le flacon fourni, sans utiliser de crème ni de lubrifiant.

Identifier le flacon si cela n’a pas été fait par le laboratoire.

Déposer immédiatement au laboratoireMaintien à 37°C
SCOTCH TESTRecherches d’oxyures Remplir la fiche de renseignements cliniques –             à faire le matin avant toute toilette-             préparer un morceau de ruban adhésif classique (jaune) et une lame ou tube plastique disponible au laboratoire –             écarter les fesses avec une main et bien déplisser l’orifice anal.-             Coller fortement le ruban adhésif sur l’anus en plusieurs endroits.-             Prendre une lame et y coller le ruban adhésif. Presser pour s’assurer de la bonne adhésion à la lame.-             Si utilisation de tube plastique, coller le ruban adhésif. Appliquer sur l’anus, serrer les fesses, desserrer, décoller le ruban pour le coller sur la lame.

 

Bien nettoyer les mains et les ongles après le prélèvement (contagieux).

24h à 15-25°C

 

1.4      Test respiratoire à la recherche d’infection à Hélicobacter pylori

 

Patient à jeun depuis 6H, sans boire ni manger ni fumer, pas de traitement antibiotique depuis 4 semaines, anti-sécrétoire depuis 2 semaines (IPP, anti H2), arrêt des antiacides et pansements gastriques depuis 24H.

Trois kits sont commercialisés : HELIKIT® 75mg, INFAI® 75mg pour adulte et 45mg pour enfant.

Les protocoles sont en quatre étapes et ont pour but de comparer l’air expiré avant et après ingestion d’urée en milieu acide.

Les échantillons d’air expiré sont identifiés et acheminés auprès du laboratoire Biomnis qui réalise les analyses.

Référence documentaire :

PRE-PRE-IN-042 : test respiratoire pour infection à Helicobacter pylori.

 

Comments are closed.